• COMMENT LA RÉUSSIR ?

     

    LA FÉCONDATION CROISÉE DU MARACUJALA FÉCONDATION CROISÉE DU MARACUJA

     

    Cette jolie fleur de Maracuja (passiflore alata) au parfum envoûtant, qui ne s'ouvre que pendant une journée, risque de tomber au bout de 3 jours, sans donner de fruits, si vous ne vous en occupez pas personnellement. Et des fleurs, il y en a à la pelle, en ce moment !

    Comment la féconder ? Avec son propre pollen ? Ça ne marche pas ! D'où la fécondation croisée !

    Croisée avec quoi ? En prenant tout simplement des fleurs sur un pied de fruits de la passion, heureusement en pleine charge !

     

    LA FÉCONDATION CROISÉE DU MARACUJA

     

    Avec le pinceau que voici, ramasser le pollen sur les 5 étamines ou anthères : petits sabots plats, pour badigeonner les 3 styles verdâtres unis à la base de votre jolie fleur de Maracuja. Au passage, on prend un peu de son propre pollen. Mais il n'est pas fertile.

     

    LA FÉCONDATION CROISÉE DU MARACUJALA FÉCONDATION CROISÉE DU MARACUJA

     Ensuite, attendre au moins 4 jours pour voir se former les fruits que voilà. 

     

    LA FÉCONDATION CROISÉE DU MARACUJA

     

    Petit problème cependant. Ça ne marche pas à tous les coups. Donc, il vous faut sacrifier quelques fleurs du fruit de la passion, qui donne en grène, cette année.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • METTE ENCORE, L'A PASSEZ !

      

    NOUVELLES DE NOTRE GRAND CHANTIER RÉUNIONNAIS !

     

    Source Quotidien. 27/09/2016

     

    Et c'est reparti pour un tour (un énième !). La NRL par-ci, la NRL par-là, jusqu'à l'overdose, pour tenter de convaincre ceux qui ne le seraient pas encore sur la Grandeur de nout' chantier sa lé anou ! L'argent i manque a nou ?

    Beaucoup de textes explicatifs insistant sur la haute technicité, le spectaculaire, le volume, les chiffres impressionnants. On se demande comment on va faire pour arriver au bout d'une lecture si complexe.  On y parle "piles" (pas piles plates), "tablier" (pas celui de la cuisine), "lanceur de pont" (plus fort que lanceur d'alertes). Et une grande dévotion à nout' bien-aimé "Zourite": ce nom tellement Réunionnais, qu'il ne peut que toucher nout' fond' coeur !

    Beaucoup d'images de gens heureux : des pros souriants (bio à l'appui); ceux qui ont eu la chance d'avoir un job et qui ont eu le loisir de lever les yeux au ciel pour contempler l'éclipse. Une petite pause pour la bonne cause !

    Mais, car il y a un mais. La peur des vilains cyclones vient brouiller le message idyllique. Sécurisons, sécurisons (comme on peut) ! Tansion, pangar !

     

    NOUVELLES DE NOTRE GRAND CHANTIER RÉUNIONNAIS !

    source Quotidien. 27/09/2016

    Là où le bât blesse, c'est au niveau des maudites roches. Où les trouver ? Ceux de Madagascar lé pas bon, pas assez costauds pour la digue dondaine. On oublie les carrières de l'Est qui ont miné des habitants mécontents. Ils peuvent à présent dormir sur leurs deux oreilles (enfin, presque!). Le roche la pa bon ! Le rhum aussi !

    Reste plus que les maigres andains des champs de cannes, pour faire plaisir aux cultivateurs. Et, devinez quoi ... ? Le top des top : les belles roches de Bois-Blanc, ce lieu si charmant, si convoité, si rentable ! Enfin, si i arrive au boute, ça sera pas avant 2018.

    D'ici là, n'a encore d'l'eau pou passe sous le pont ! À défaut, on pourrait aller charroye le roche sur la planète Mars !

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ILS PULLULENT AU PORT !

     

    AGAMA-AGAMA. LÉZARDS DÉVASTATEURS !

     

    Agame ou agama-agama : ce gros lézard d'Afrique de l'Ouest et de Madagascar, à la taille impressionnante, importé malencontreusement (sûrement en couples) il y a 20 ans (de source officielle), ne cesse de proliférer, élargissant chaque jour un peu plus son territoire de la côte Ouest (Port, Possession etc). Sa saison préférée : l'été !

    Malgré sa taille pataude, l'agama-agama se déplace en zigzaguant habilement, dévorant les espèces endémiques qui passent à sa portée (lézards, geckos...). On l'aurait même aperçu du côté de Maïdo, avant le gigantesque incendie qui a détruit cette forêt magnifique .

     

    AGAMA-AGAMA. LÉZARDS DÉVASTATEURS !

     

    Mais ... ce jour-là, face à un chasseur redoutable, il n'en menait pas large. Chahuté de toute part, il avait fini par trouver son maître.

    Tout aussi impressionnant : son nid posé sans vergogne, sur un tas de paille dans un jardin, squatté pour l'occasion . 9 énormes oeufs pas loin de la taille d'oeufs de caille. De quoi agrandir son territoire en toute liberté ! 

     

    AGAMA-AGAMA. LÉZARDS DÉVASTATEURS !

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • LA VIE EN ROSE AVEC JUMBO SCORE !

     

    CAGNOTTEZ AVEC BOURBON AVANTAGES !

     

    Quand on a une carte qui fonctionne très bien, avec l'accumulation de points contre des bons d'achats, pourquoi en changer ? On se le demande ! 

    C'est ce qui est arrivé, quand Jumbo Score veut innover à grand renfort de Pub. La carte orange à laquelle les clients se sont habitués a été remplacée par une jolie carte rose bonbon. C'est flashy, mais pour l'instant, peu de clients peuvent en tirer profit.

    Pourquoi ? Parce que le site web sur lequel on est censé s'inscrire pour activer sa carte émet un bugg énooorme. Après avoir empli fastidieusement le bulletin d'inscription, impossible de le valider pour des motifs divers et variés. "Votre adresse mail n'est pas la bonne ! Vous n'avez recopié correctement votre mot de passe !" Et j'en passe !

    Quant à la ligne téléphonique mise à disposition, elle subit le même sort, avec le slogan : "Tous nos conseillers sont actuellement en ligne !" Alé di partou ! 

    Il ne reste plus qu'à se tourner vers les hôtesses d'accueil des magasins, admirables de patience et de zénitude, qui subissent sans broncher les récriminations d'une clientèle plus qu'agacée.

    Questions. Qui a eu cette idée folle de changer de carte ? Quel est l'informaticien de génie chargé du site ? Vous avez dit avantages ? Pour l'instant, seuls les opérateurs téléphoniques en profitent .

     

     

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  •  

    NE ME PARLEZ PLUS D'OCTOBRE ROSE!

     

    Chaque année, le mois d’octobre est dédié aux femmes, plus spécialement aux femmes touchées par le cancer du sein et à celles susceptibles de l’être. Grandes marques, sponsors, associations de tous bords virent au rose bonbon. On peut dire que ça fleure bon la guimauve ! Rien n’échappe au rose. Rose jusqu’au suffoquement. Rose jusqu’à l’overdose !

    Au nom de La Cause, au nom de la rose, on exhorte les femmes (celles qui peuvent tenir debout) à participer à la course en compagnie de leurs conjoints (si elles en ont !), de leurs familles (si elles en ont !), de leurs enfants (si elles en ont), de leurs amis (si elles en ont !). Un devoir quasi religieux, comme celui d’assister à la grand messe de Pâques, pour les croyants.

    Par manque d’informations, bon nombre de femmes se laissent influencer par le corps médical qui les font subir (dans le doute !) une kyrielle d’examens invasifs, des traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie), dont les séquelles sont loin d’être anodines.

    Mais, comment résister au gigantesque emballement autour de votre personne?

     

    Lire la suite...