• LA FAUTE À VOLTAIRE

     

    LA PLANÈTE PART EN VRILLE

     

    Faute de banquise, 35 000 morses se réfugient sur une plage d'Alaska. Sans doute pour bronzer? 

    La mer n’en finit pas de monter, la température de chauffer. Des îles disparaissent. Un mirage !

    Un gigantesque continent de plastique se forme dans le Pacifique. Sans doute un Fake !

    Dauphins et baleines s’échouent en masse, sur les plages du japon, de La Nouvelle-Zélande. Pour une Rave party ?

    Des requins se rapprochent des côtes parce qu’on les pourchasse en haute mer ou qu’ils ne trouvent plus rien à manger. C’est la faute à l’état, qui doit les exterminer.

    Des humains mettent leur vie en danger en transgressant les interdits. Encore la faute à l’état, qui doit les protéger d’eux-mêmes, à l’insu de leur plein gré.

    Toute personne qui oserait s’enquérir de l’environnement est un « bobo écolo ». Traduisez par là : Bourgeois bohème, cet être égoïste et stupide, riche comme Crésus, qui n’a rien compris au schmilblick.

    L’homme pense tout domestiquer à son image : les animaux terrestres, marins, les humains les plus faibles... Et si tout ce qui nous arrivait, c’était la faute à Voltaire, à Rousseau ou... à Darwin ?

     

     

    FF


    votre commentaire
  • JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES.

     

    LE 8 MARS. C'EST LA SAINT-VALENTIN?

     

    Le 8 mars 2015 est réduit à la journée de la femme (objet). D’abord la pub, pas du tout sexiste, offrant à tout va, des réductions sur les soins du corps, soins du visage, lingerie fine, parfum ...  Bon, il faut qu’elles s’occupent d’elles, qu’elles soient présentables.

    Puis les manifestations destinées à mettre les femmes à l’honneur : telle la Zumba, le sport en général. Il faut qu’elles maigrissent. Elles sont en surpoids.

    Le 8 mars, on leur offre des fleurs, comme pour la Saint-Valentin, cette célèbre fête commerciale.

    Même les politik s’en mêlent. Tel celui qui, croyant bien faire, se fait tirer le portrait une poule placée dans les bras. En même temps, le ridicule n’a jamais tué personne.

    On en oublierait que les femmes se battent pour défendre leurs droits fondamentaux : le droit de ne pas se laisser agresser, violer. Le droit au travail, pas seulement que ménager. Le droit de ne pas être traitée en objet.  Il y a du chemin à faire.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • QUE DE BONNES CHOSES VOUS ATTENDENT

     

    VOTRE HOROSCOPE SIGNE PAR SIGNE

     

    BÉLIER. C’est votre année. N’hésitez pas ! Foncez dans le tas. Attention cependant à ne pas vous faire encorner. 

    TAUREAU. 2015 vous donnera des ailes. Cultivez du riz. Votre avenir est dans la gastronomie.

    GÉMAUX. Votre angle est le bon. Surtout, ne changez rien ! Entre 60 et 90 degrés, on vous appellera pour un casting. Bientôt, vous serez une star.

    BALANCE. Un conseil : évitez de cafter. Ce n’est pas dans votre tempérament et c'est pas bon pour votre foie. Prenez des vacances sur Vénus.

    SCORPION. Quelle mouche vous a piqué ? Prenez un bain et mettez-vous au lit, avant que Cheminade ne vous envoie sur la lune.

    SAGITTAIRE. Vous pétez le feu. Travail, santé, amour : tout vous réussit. A la fin de l’automne, n’oubliez pas de rentrer le bois pour l’hiver.

    CANCER. Mais non, vous n’êtes pas malade ! Tout au plus une crise de foie engendrée par la bombance au moment des fêtes .

    LION. Bon ! Vous avez un ego un peu gonflé ! A part ça, évitez les safaris en Afrique. Vous risquez de rencontrer Gérard Depardieu qui vous tirera comme un lapin (bourré ou pas).

    VIERGE. L’été est fini. Economisez-vous ! D’ordinaire si patient, si modéré, si diplomate, arrêtez de vous faire du mouron ! Tout va bien.

    CAPRICORNE. Vous êtes très romantique, même si vous pensez le contraire. Le monde sera à vos pieds. Un vrai rayon de soleil.

    VERSEAU. « Je vous trouve très beau ». Si votre ascendant est Recto, mettez-vous à l’écriture. Un bestseller vous attend.

    POISSON. Dangers en mer. Évitez les eaux troubles. Si vous apercevez un requin bouledogue, fuyez sans demander votre reste.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • DANS MON BOL DE RIZ BASMATI

    MES PRÉDICTIONS POUR 2015

    L’année 2015 sera riche en évènements.

    Il y a de l’eau, beaucoup d’eau, des orages, des radiers submergés, des glissements de terrain … Sans compter les cyclones.

    Il y a de forts risques cycloniques dans l’océan indien, avec le vent, la pluie, la houle. La saison ne fait que commencer. Gare à la circulation dans le canal bichique !

    Le volcan va péter. Depuis le temps qu’il se remplit le jabot. C’est sûr qu’il va péter. Quand ? Bientôt. Quand il fera beau, que le soleil sera au zénith.

    La sécheresse va sévir un peu partout dans le monde. La chaleur va donne paquet à La Réunion. Les z’herbes ne vont plus pousser. On risque de manger des galets bord de mer.

    Les prix augmenteront dans les magasins, à la pompe, causant de monstrueux embouteillages sur les routes, surtout les jours de barrage de route.

    Beaucoup de tromperies dans les couples, des mensonges, des divorces. Beaucoup de ralés-poussés chez les politik. De la corruption, à cause de bas de laine égarés dans des paradis fiscaux. Que l’on se rassure. Tout cela finira par un Non lieu.

    Beaucoup d’enfants naîtront : des garçons, des filles prénommés : Albert, Georges, Gabriella, Nabilla, Rihanna...

    Des hommes politik mourront de vieillesse. Tous leurs amis et leurs ennemis seront là pour leur rendre un vibrant hommage appuyé.

    On ne le dira jamais assez ; les travailleurs de la nouvelle route du littoral doivent déposer leurs outils pendant le mauvais temps. Un accident est vite arrivé.

    Au Loto, à l'Euro Million, 100 pour cent des gagnants vont tenter leur chance, mais il y aura peu de gagnants. Les riches seront plus riches, les pauvres seront plus pauvres, selon le principe qu'on ne prête qu'aux riches.

    Mon bol de riz sec demande à être mouillé par un cari pois et un rougail saucisses, pour mieux faire avaler mes balivernes.

    Attention ! Ne jamais mettre une fleur de bougainvillier dans la kaz. Cela porte malheur.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • UNE FÊTE COMMERCIALE. PAS POUR TOUS.

    JOYEUX NOËL. BONNE FÊTE. ETC

    Partout, on entend cette formule magique, surfaite, politiquement correcte, censée ravir les intéressés, les transporter au septième ciel : « Joyeux Noël ! Bonnes fêtes ! »

    Pour la plupart (sans doute ?), Noël, avec son cortège de festivités basées sur une société de consommation - que dis-je ! d’hyper consommation - où on dépense sans compter, même ce qu’on a pas, est synonyme de félicité.

    Pour d’autres (les plus démunis, les abandonnés de la vie...), Noël, réveillons… ne riment pas forcément avec joie, délice et béatitude. Même pas de quoi se nourrir. Même pas à qui parler !

    La solitude, ce mal insidieux, est au rendez-vous chez les ados, en dépit des milliers d’amis virtuels ; chez les personnes âgées, tristes sans famille, qui ne comptent pour personne; chez les malades qui souffrent et qui ne pourront fermer l’œil, pendant que la nuit s’embrase de pétards et autres feux de bengale, sur fond de musique assourdissante.

    Combien d’enfants n’auront pas un joli joujou et dormiront le ventre vide ? Combien d’humains offriront un zanimo peluche, juste pou fait plaisir marmaille ?

    Combien d’animaux abandonnés par des humains qui ont perdu leur humanité ? Combien de chiens effrayés par le bruit, finiront leur vie dans la rue ou à la fourrière ?

    Une pensée à tous ceux qui aimeraient, mais qui ne pourront pas fêter pas Noël. 

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique